RThPh 144 (2012/I), P. 1-28

Jean-Pierre SCHNEIDER
Les définitions de la philosophie dans l’antiquité tardive

Ammonios, Commentaire sur l’Isagoge de Porphyre, 1,11 – 9,24 (Busse) 1

Résumé
Nous avons conservé quatre introductions générales à la philosophie datant des Ve et VIe s. inaugurant un cours sur la logique d’Aristote. Par leur caractère scolaire, ces introductions données à Alexandrie dans la même École suivent un schéma semblable et sont souvent très proches par leur contenu même. On propose ici la traduction de la première partie de la plus ancienne d’entre elles, celle du néoplatonicien alexandrin Ammonius, fils d’Hermias, qui expose six définitions de la philosophie. Ces définitions qui demeureront canoniques dessinent les contours d’une métaphysique (néo)platonicienne comprenant un aspect théorétique et pratique. En rapportant ouvertement ces définitions à Platon, Pythagore et Aristote, les professeurs de philosophie alexandrins indiquent clairement les principales orientations doctrinales qui composent le néoplatonisme tardif. Par ailleurs, ces textes joueront un rôle historique important par leur diffusion dans la culture médiévale en Orient et en Occident.

I.-P. SCHNEIDER, Definitions of Philosophy in Late Antiquity. Ammonios Hermiae’s Commentary on the Isagoge by Porphyry 1,11-9,24 [Busse] 1, RThPh 2012, p. II,I-28p.
Four 5th and 6th century general introductions to philosophy have been conserved which inaugurate a course on Aristotle’s logic. By their scholarly nature, these introductions, given in the same school in Alexandria, follow similar outlines and have very similar contents. We propose here the translation of the first part of the earliest of them, that of the Alexandrian Neoplatonist Ammonios, son of Hermias, who gives six definitions ofphilosophy. These definitions, which remained canonical, outline a Neoplatonic metaphysic having both a theoretical and practical aspect. By taking these definitions back to Plato, Pythagoras and Aristotle, these professors of Alexandrian philosophy state clearly the main doctrinal orientations which compose late Neoplatonism. Furthermore, by their diffusion in both eastern and western mediaeval culture, these texts played a very important historical role.