RThPh, 143 (2011/I), p. 51-66

ÉTUDE CRITIQUE

Nathalie MAILLARD ROMAGNOLI
La notion de devoir envers soi-même est-elle logiquement incohérent?

Résumé
Pour différentes raisons, l’idée que nous pourrions avoir des devoirs envers nous-mêmes n’est plus très populaire dans la philosophie morale aujourd’hui. Certains auteurs ont notamment avancé que le concept même de devoir envers soi posait des problèmes logiques et devait être abandonné. Dans cet article, nous revenons sur les arguments formels avancés contre la plausibilité de l’idée de devoir envers soi-même. Nous confronterons ces arguments à la doctrine kantienne des devoirs envers soi, qui sert de paradigme dans la discussion. Notre objectif est de montrer que la notion de devoir envers soi-même, une fois que l’on a compris dans quel sens elle devait s’entendre, n’est ni incohérente ni particulièrement confuse.

N. MAILLARD ROMAGNOLI, The notion of duty towards one’s self, is it logically incoherent?, RThPh 2011/I, p. 51-66.
For diverse reasons, the idea that we could have duties towards ourselves is no longer very popular in moral philosophy today. Some authors, notably, have said that the very concept of self-duty poses problems of logic and should be abandoned. In this article, we come back to the formal arguments against the plausibility of self-duty. We confront these arguments with the paradigm of Kant’s doctrine of self-duties. Our objective is to show that the notion of duty towards one’s self, once one has understood in what sense it should be understood, is neither incoherent nor particularly vague.