RThPh 143 (2011/II), P. 115-131

Dietrich KORSCH
La raison dans l’histoire et l’occasion unique

De la relation entre éthique et christianisme chez Friedrich Schleiermacher et Karl Barth

Résumé
Après avoir développé les conditions philosophiques et herméneutiques de l’idée d’un agir libre et avoir précisé l’articulation de l’universel et du particulier, l’auteur s’attache à montrer que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, Friedrich Schleiermacher et Karl Barth, par delà tout ce qui peut séparer ces deux théologiens modernes, traitent d’un seul et même objet. L’option de Schleiermacher privilégie l’universalité, mais en courant le risque d’en sous-estimer l’inscription religieuse spécifique offerte par la christologie ; à l’inverse, l’option de Barth peut conduire à une fuite en avant dans un ghetto ecclésiastique, au détriment de l’universel en jeu dans la christologie comme telle. Une éthique rationnelle et historique a besoin des deux pôles d’une telle dialectique pour trouver équilibre et pertinence.

D. KORSCH, Reason in history and the unique occurence. On the relationship between ethics and Christianity in Friedrich Schleiermacher and Karl Barth. RThPh 2011/II, p. 115-131.
After developing the philosophical and hermeneutical conditions of the idea of free action and having clarified the connection between the universal and the particular, the author shows that, contrary to what one might think, Friedrich Schleiermacher and Karl Barth, over and above all that might separate these two modern theologians, deal with one and the same subject. Schleiermacher’s option privileges the universal, though running the risk of underestimating the specifically religious register offered by Christology; on the opposite hand, Barth’s option can mean throwing caution to the wind in an ecclesiastical ghetto, to the detriment of the universal implied in Christology itself. Rational and historical ethics needs both poles of the dialectic for balance and pertinence.