RThPh 143 (2011/II), P. 97-113

Christian BERNER
L’ Éthique philosophique ou la prise de conscience du «processus éthique» chez Schleiermacher

Résumé
Cet article présente dans ses grandes lignes l’éthique de Schleiermacher. Elle est à la fois le processus oeuvrant à unir nature et raison et la description réfléchie de cette union progressive. L’homme, en lequel nature et raison s’articulent, en est le centre actif. C’est par lui que les biens, qui sont les formes de culture et de communauté, se réalisent dans l’histoire pour composer le bien suprême. L’analyse de ce dernier est complétée par celle de la vertu, la force qui anime l’action éthique, et des devoirs qui disent comment s’orienter. L’éthique apparaît alors comme une théorie générale de la culture et de l’histoire humaine qui montre ce qu’est une humanité rationnellement organisée. En cela Schleiermacher fait figure de précurseur des sciences de l’homme et de la société.

C. BERNER, Philosophical ethics, or the realization of Schleiermacher’s «ethical process». RThPh 2011/II, p. 97-113.
This article presents the main themes of Schleiermacher’s ethics, being both the process of unifying nature with reason and the reasoned description of this progressive union. The person in whom nature and reason are connected is its active centre. It is through the person that what is good, in the form of culture and community, is fulfilled in history to make up the supreme good. The analysis of the supreme good is completed by that of virtue, the force which animates ethical action, and the duties that orientate it. Ethics appears then to be a general theory of culture and human history, showing what is rationally organised humanity.