RThPh 2009/IV, p. 347-362.

Mathieu RODUIT
L’illusion de l’enseignement par les mots : un commentaire du De Magistro

Résumé
Le De Magistro d’Augustin d’Hippone est, sans aucun doute, l’un des plus importants traités de sémiologie de l’Antiquité et de la première moitié du Moyen Âge. Toutefois, la réflexion sur le signe ne s’y avère fondamentale que dans la perspective d’une approche cognitive, par laquelle Augustin entreprend la synthèse de la gnoséologie païenne et du mystère de la révélation chrétienne. À aucun moment la langue ne le préoccupe comme telle. Plus qu’un dédain, c’est un véritable mépris dont Augustin fait preuve à son sujet.

M. Roduit, The illusion of teaching by words: a commentary on De Magistro, RThPh 2009/IV, p. 347-362.
Augustine of Hippo’s De Magistro is without doubt one of the most important treatments of semiotics in antiquity and the early middle ages. However, his reflection on signs really only appears in the perspective of a cognitive approach by which he goes about summarizing pagan gnosiology with the mystery of Christian revelation. Language never interests him as such. More than disdain, he treats it with real contempt.