RThPh 2008/II-III, p. 185-192.

Denis MÜLLER
Jusqu’à quel point l’étique minimale est-elle substantielle?
Questions et suggestions au sujet des modèles d’Ogien et de Walzer

Résumé
L’auteur se demande si la question de l’éthique minimale n’est qu’une question procédurale ou si elle ne présuppose pas une décision en faveur d’un minimum de vérité substantielle. Il en appelle en ce sens à une éthique optimale, empruntant d’avantage à l’optique de Michael Walzer qu’à celle de Ruwen Ogien. Une telle éthique optimale, outre son orientation proprement philosophique, entretient des liens spécifiques avec une certaine conception de la théologie publique et de sa contribution au débat philosophique et politique.

D. Mu?ller, To what point is minimal ethics substantial? Questions and suggestions concerning the models of Ogien and Walzer, RThPh 2008/II-III, p. 185-192.
The author asks if the question of minimal ethics is only a procedural one or if such a question does not presuppose a decision in favour of a minimum of substantial truth. He calls rather for a so-called optimal ethics, with Walzer and against Ogien. Such optimal ethics, besides having a truly philosophical orientation, maintains specific links with public theology and its contribution to philosophical and political debate.