RThPh 2008/IV, p. 301-306.

Philippe BOURGEAUD
Généalogie et comparatisme sous le regard de la théologie

Résumé
Pierre Gisel propose d’arracher la théologie à ce qu’elle est dans un regard traditionnel, pour en faire une histoire des interrogations que la modernité porte sur elle-même, dans une relation à l’«absolu». Cela revient à vouloir travailler sur des structures inconscientes (sur des élaborations idéologiques),
en abordant les réalités religieuses selon une théorie du religieux et de ce qui s’y construit. Une telle théorie de la religion restera fondamentalement une théorie du christianisme, même si elle suppose un décentrement relatif, un regard décalé adressé aux instances internes de l’altérité et, dans une moindre
mesure, aux «autres» de l’extérieur.

P. Borgeaud, Genealogy and comparativism in the view of theology, RThPh 2008/IV, p. 301-306.
Pierre Gisel proposes to remove theology from its traditional definition, to thus make of it a history of the questioning of modernity in its relation to «the absolute». This means working on subconscious structures (ideological elaborations) at the same time as religious realities within a theory of the religious and its constructs. Such a theory of religion will remain fundamentally a theory of Christianity, even with a relative decentration, a shifted view of the internal authorities of alterity and, subsequently, of «others» from the outside.