RThPh 2005/IV, p. 311-327.

Bernhard Waldenfels

Commencer ailleurs. Une liberté sous le signe de l’étrangeté

Résumé
L’auteur retrace tout d’abord l’histoire du concept de liberté à travers quelques grandes figures de la philosophie occidentale (Aristote et Kant avant tout). S’appuyant notamment sur les possibilités littéraires de mise en scène d’un événement, il s’attache ensuite à déplacer et à réviser ces conceptions en faisant valoir la dimension d’étrangeté qui appartient également à la liberté. Il en arrive ainsi à désigner une liberté qui ne commence pas simplement par elle-même, spontanément, mais qui répond à des sollicitations qui l’ont toujours déjà entraînée. Une telle révision conduit l’auteur à considérer pour conclure le jeu politique des institutions, et à y voir constamment à l’oeuvre un «hors d’ordre» et une provocation inassimilables.

B. WALDENFELS, Start elsewhere. A liberty under the sign of extraneousness. RThPh 2005/IV, p. 311-327.
First the author retraces the history of the concept of freedom through several great figures of western philosophy (especially Aristotle and Kant). Using the literary possibilities of the staging of an event, he then tries to shift and revise these concepts by valorising the dimension of extraneousness, which is also integral to freedom. He can thereby specify a freedom which does not start spontaneously by itself, but responds to solicitations which have always already drawn it out. Such a revision leads the author to consider, in concluding, the political play of institutions and to see constantly at work in them an “outside order” and an indigestible provocation.