RThPh 2004/ll, p. 149-165.

Adèle THORENS
Peter Singer et la libération animale
Une approche critique autour de la notion de spécisme

Résumé
Les réflexions que le philosophe Peter Singer a consacrées aux animaux ont souvent été critiquées avec virulence, notamment par des auteurs francophones. Pourtant, Singer n’est pas le défenseur extrémiste des droits des animaux que l’on décrit parfois. Sa pensée mérite une analyse critique, mais sereine. C’est ce que nous tentons de faire dans cet article, en nous penchant sur la notion de spécisme, un mécanisme dénoncé par l’auteur. Nous confrontons notamment sa conception du spécisme à certaines données de l’éthologie, ainsi qu’aux travaux de philosophes continentaux comme Husserl, Derrida,
Adorno ou Horkheimer.

A. Thorens, Peter Singer and animal freedom: a critical approach based on the idea of specism, RThPh 2004/ll, p. 149-165.
The philosopher, Peter Singer’s reflections on animals have often been virulently criticized, notably by French writers. However, as a defender of animal rights, Singer is not the extremist that he is sometimes taken for. His ideas deserve a critical yet serene analysis. Such is the aim of this article, while it denounces the notion of specism. Singer’s conception of specism is confronted with certain ethological data, as well as with works of such European philosophers as Husserl, Derrida, Adorno and Horkheimer.