RThPh 2002/IV, p. 341-352.

Simone ROMAGNOLI
La Décomposition de la “sensation transformée”
Maine de Biran lecteur de Condillac

Résumé
Dans cet article, il s’agira pour nous de mettre en évidence la richesse de la pensée de Maine de Biran et l’originalité qui le rend encore de nos jours d’une grande actualité. Cela par le biais de la critique de la notion de “sensation transformée”, que Maine de Biran amorce dans son Mémoire sur la décomposition de la pensée. L’étude de cette critique présente un double intérêt: elle montre, d’une part, que le “biranisme” prendforme à l’intérieur de la doctrine de Condillac, d’autre part, que la décomposition de la notion de sensation marque la rupture de Maine de Biran d’avec l’Idéologie.

S. ROMAGNOLI, The decomposition of “transformed sensation”. Maine de Biran, a reader of Condillac, RThPh 2002/IV, p. 341-352.
In this article we want to present the rich thought of Maine de Biran and its originality which renders it still very pertinent in our time. The study of a critique of the notion of “transformed sensation”, which Maine de Biran initiated in his esssay “Decomposition of thought”, has a twofold interest: to show, first of all, that “biranism” takes form within the doctrines of Condillac; and secondly, that the decomposition of the notion of sensation marks the separation of Maine de Biran with that ideology.