RThPh 2002/II-III, p. 161-173.
Roger POUIVET
Croyance religieuse, crédulité et vertu

Résumé
Les croyances religieuses sont souvent acquises dans la petite enfance et de façon fondamentalement non critique. Elles sont régies par ce que Thomas Reid appelle le «principe de crédulité». L’article s’efforce de montrer qu’entretenir des croyances religieuses sur la base de la confiance qu’on a dans ses éducateurs ne constitue en rien une faute épistémique, injustifiable par une éthique de la croyance. Il conteste l’emprise dans la philosophie moderne d’un modèle épistémologique dans lequel une croyance n’est rationnelle qu’à l’issue d’un examen critique. Il soutient la thèse de la valeur épistémique de la crédulité.

R. Pouivet, Religious belief, credulity and virtue, RThPh 2002/II-III, p. 161-173.
Religious beliefs are often acquired in early childhood and in a basically uncritical way. They are governed by what Thomas Reid calls the “Principle of credulity”. The article tries to show that to hold religious beliefs on the basis of confidence in one’s educators is in no way an epistemic error, unjustifiable by an ethic of belief. It contests the influence in modern philosophy of an epistemological model in which a belief is not rational unless based on critical examination. It upholds the idea of the epistemic value of credulity