RThPh 2001/I, p. 19-34.

Norbert CAMPAGNA
Humanisme juridique et loi naturelle

Résumé
Selon Blandine Kriegel, l’humanisme juridique ne peut pas être pensé sans référence à la loi naturelle qui oblige les hommes indépendamment de tout consentement volontaire. Kriegel affirme, en outre, qu’une telle obligation naturelle ne présuppose pas un cadre de pensée religieux. Dans notre contribution, nous nous proposons d’abord de montrer que les philosophes auxquels Kriegel se réfère pour étayer ses affirmations pensaient la loi naturelle en présupposant un arrière-fond théologique. Nous voudrions ensuite montrer que l’humanisme que Kriegel prétend défendre en s’appuyant sur ces philosophes cache en vérité un anti-humanisme. Il s’agira finalement de faire voir qu’un humanisme juridique peut être pensé indépendamment de la référence à une loi naturelle.

N. Campagna, Juridical humanism and natural law, RThPh 2001/I, p. 19-34.
According to Blandine Kriegel, juridical humanism cannot be conceived of without reference to a natural law, which compels humankind independently of any voluntary consent. Kriegel also states that such a natural obligation does not presuppose a religious framework. My contribution is to show, first of all, that the philosophers Kriegel uses to support his argument saw natural law against a theological background. Next, I would like to show that the humanism, which Kriegel claims he defends, supported by these philosophers, conceals in fact an anti-humanism. Finally, it must be seen that juridical humanism can be thought of independently of natural law.