RThPh 2010/III-IV, p. 261-278.
Ghislain WATERLOT
Réflexions sur la doctrine d’une mystique redoutée: Madame Guyon

Résumé
Madame Guyon est une figure singulière et importante de la mystique moderne. L’examen de sa doctrine de la «voie passive enfoi» permet de mettre en évidence une théorie de l’action dans laquelle deux temps doivent être distingués. Un premier temps où l’action exercée sur soi-même a pour fin de
supprimer toute action; un second temps où l’action humaine laisse la place à une action divine à travers un être humain ayant consenti à l’anéantissement de son moi. Mais cet anéantissement est à la fois renaissance en Dieu et possibilité pour Dieu de manifester son amour dans la création. Le mystique est ainsi à la fois réalisation de l’amour et canal d’expression. Laissé en liberté, il possède une puissance subversive dont Madame Guyon a payé le prix.

G. WATERLOT, The “inner ways” and action. On the doctrine of a formidable mystic: Madame Guyon, RThPh 2010IIII-IV, p. 261-278.
Madame Guyon is an important and exceptional person in modem mysticism. A study of her doctrine of “the passive way in faith” shows a theory of action in two stages. In the first, an action exercised on one’s selfis meant to suppress all other action; in the second, human action gives way to divine action through the human being who has consented to the abolition of self. But this abolition is also rebirth in God and the possibility for God to show His love in creation. Thus the mystic is both the fulfilment of love and the channel of its expression; and, left free, has a subversive power for which Madame Guyon paid the price.