Instructions aux recenseurs

À toutes les personnes
qui collaborent à la section BIBLIOGRAPHIE
de la Revue ou qui sont susceptibles de s’y intéresser

Concerne: Section BIBLIOGRAPHIE de la Revue de théologie et de philosophie

 

Mesdames, Messieurs,
Comme vous le savez sans doute, notre Revue dispose d’une section BIBLIOGRAPHIE, dont le but est d’informer les lecteurs de manière concise et rapide sur les publications récentes importantes dans les disciplines théologiques et philosophiques. Pour effectuer ce travail, nous avons besoin de collaboratrices et de collaborateurs qui s’engagent à recenser occasionnellement ou régulièrement des ouvrages de théologie ou de philosophie pour la Revue.
Actuellement, nous avons quelque peine à obtenir les recensions dont nous aurions besoin pour fournir régulièrement la section bibliographique de nos numéros, alors même que nous avons une grande liste de recenseurs et que nous avons distribué un grand nombre d’ouvrages à recenser. C’est pourquoi nous aimerions, par la présente, vérifier l’engagement potentiel de nos anciens recenseurs et tenter en même temps d’en trouver de nouveaux. Nous vous de-mandons donc : une collaboration à notre section BIBLIOGRAPHIE continue-t-elle de vous intéresser ? Ou si vous êtes nouveaux : souhaitez-vous vous engager dans une telle activité?
Si c’est le cas, nous vous prions de nous retourner le talon ci-joint, afin que nous puissions pleinement profiter de vos intérêts, de vos capacités linguistiques et de vos disponibilités.
Nous devons vous signaler que le travail de recension n’est pas rémunéré, mais que l’ouvrage dont vous assumez la recension reste en votre possession.
L’art de la recension est un art relativement difficile. Il ne s’agit pas de faire une étude fouil-lée qui exigerait de lire le livre d’un bout à l’autre et de le présenter dans tous les détails. A l’autre extrême, il ne suffit pas de jeter un coup d’oeil rapide à la table des matières et de faire un résumé succinct. Le juste milieu d’une recension consiste à saisir en un temps relativement court les enjeux fondamentaux d’un livre, ses thèses principales et ses éventuelles difficultés et de les présenter de manière succincte à un lecteur potentiel, pour l’aider à découvrir ce livre de manière informée. L’effort est très formateur, et c’est pourquoi nous nous adressons – en priorité, mais pas exclusivement bien sûr ! – à de jeunes auteurs, étudiants avancés, assistants, doctorants, etc.

Voici encore quelques détails pratiques qui peuvent vous être utiles:

a) Nous souhaitons recevoir des recensions concises (c’est-à-dire qui ne dépassent pas, sauf cas exceptionnel, une cinquantaine de lignes à 60 signes, donc environ 3000 signes au maximum);

b) Pour que notre section bibliographique garde un lien avec l’actualité intellectuelle, nous souhaitons recevoir votre recension au plus tard six mois après la réception du livre.

c) Vous pouvez grandement faciliter notre travail en adoptant dans vos manuscrits l’ordre suivant dans la désignation des ouvrages : prénom et nom de l’auteur ou des auteurs (si possible, petites capitales), titre (italique), éventuelles autres indications : traducteur, pré-face, collection ou série (entre parenthèses), lieu d’édition, éditeur, date, nombre de pages.
Exemple: CLAUDE GEFFRÉ, Le christianisme au risque de l’interprétation (Cogitatio fi-dei, 120), Paris, Cerf, 1983, 361 p.

d) A côté d’une version imprimée envoyée à l’adresse ci-dessus, nous souhaitons recevoir une version informatisée, sur disquette ou directement par courrier informatique, à l’adresse du secrétariat de rédaction: redaction(at)rthph.ch

e) Nous vous rappelons que si vous apprenez la parution d’un ouvrage important dans votre domaine particulier, vous pouvez en commander un exemplaire auprès de notre secré-taire de rédaction, Mr. Frédéric Wieder. Celui-ci fera suivre la commande chez l’éditeur et vous fera parvenir l’ouvrage, s’il l’obtient de la maison d’édition.

Nous vous remercions vivement de votre concours et de votre obligeance, et nous espérons beaucoup pouvoir vous compter parmi nos collaboratrices et collaborateurs.

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos salutations cordiales.

Pour le comité de rédaction de la Revue:

Pierre Bühler